Traitement de la spondylarthrite ankylosante

Sommaire

Traitement de la spondylarthrite ankylosante

Téléchargez cette fiche gratuite au format pdf

  • Rédigé par des professionnels
  • Un accompagnement étape par étape
  • La liste de matériel si nécessaire
Télécharger la fiche

 

La spondylarthrite ankylosante est due à une inflammation des articulations et/ou des enthèses (endroit où s'insère le tendon sur l'os). Ce rhumatisme chronique se caractérise principalement par des douleurs au niveau du rachis (colonne vertébrale) et des fesses (articulations sacro-iliaques), associées à une raideur. La sévérité de la maladie est due au risque de destruction, d'ankylose (fusion) et de déformation des articulations pouvant apparaître avec le temps. Voici des indications sur le traitement de la spondylarthrite ankylosante, qui, s'il n'est pas curatif, vous permettra néanmoins d'améliorer la douleur et de réduire le risque de destruction articulaire.

Zoom sur les symptômes de la spondylarthrite ankylosante

Les rhumatismes inflammatoires comme la spondylartrite ankylosante se traduisent par différents symptômes, présents selon les personnes soit lors des poussées, soit de façon chronique.

Si vous avez plusieurs des symptômes suivants, vous souffrez peut-être d'une spondylarthrite. Consultez votre médecin qui vous prescrira des examens complémentaires afin d'établir le diagnostic.

  • Vous avez régulièrement mal au rachis lombaire et/ou dorsal.
  • Vous avez des douleurs au niveau du plastron (devant du thorax).
  • Vous avez des douleurs dans les deux talons.
  • Vous avez des douleurs dans les fesses, qui peuvent se réveiller alternativement à droite ou à gauche.
  • Vous avez eu un doigt de main ou de pied très gonflé.
  • Vous avez fait une ou plusieurs uvéites (inflammation oculaire très douloureuse).
  • La douleur vous réveille la nuit alors que vous ne bougez pas.
  • L'activité physique améliore votre état.
  • Vos douleurs sont vives le matin, vous êtes rouillé plus de 20 minutes au réveil mais vous allez de mieux en mieux au fil de la journée.
  • Les anti-inflammatoires vous soulagent bien et rapidement.
  • Des personnes de votre famille présentent les mêmes symptômes.

1. Traitez la spondylarthrite au quotidien

Une fois le diagnostic de spondylarthrite ankylosante posé, le médecin va vous prescrire des médicaments adaptés à votre situation. Le plus souvent, il s'agit d'anti-inflammatoires.

Respectez le traitement médicamenteux

Les anti-inflammatoires sont des médicaments très efficaces dans cette maladie, sous réserve de suivre sérieusement le traitement :

  • prenez vos médicaments régulièrement ;
  • conformez-vous à la prescription de votre médecin ;
  • ne sautez pas de prise ;
  • ne modifiez pas les posologies vous-même sans avis médical ;
  • utilisez un pilulier pour vous aider si besoin.

Pratiquez l'auto-rééducation

En plus des séances de rééducation chez le kinésithérapeute prescrites par le médecin, il est conseillé de pratiquer régulièrement des exercices d'assouplissement. L'objectif de cette auto-rééducation est de lutter contre l'enraidissement du rachis.

Exercice n° 1

Faites 15 minutes par jour, tous les jours, l'exercice suivant :

  • debout, les jambes tendues, penchez-vous le plus possible en avant en étirant bien le dos ;
  • tenez la position 1 minute, puis redressez-vous ;
  • recommencez le mouvement.

Exercice n° 2

Faites 3 ou 4 fois par semaine l'exercice suivant :

  • Allongez-vous à plat ventre, à environ 1 mètre de distance de votre téléviseur ;
  • dans cette position, efforcez-vous de regarder l'écran durant 10 minutes.

Faites du sport

Consacrez, si possible, 30 minutes 3 fois par semaine à une activité sportive. C'est un excellent complément à l'auto-rééducation.

  • Tous les sports sont autorisés.
  • Veillez à ne pas provoquer de douleurs et, si elles surviennent, reposez-vous !

Ayez une bonne hygiène de vie

Des mesures simples d'hygiène de vie aident à lutter contre la spondylarthrite ankylosante.

  • Limitez la consommation d'alcool.
  • Arrêtez le tabac, il aggrave la maladie.
  • Consommez des aliments riches en calcium (laitages, fromages), car la spondylarthrite est un facteur de risque d'ostéoporose.
  • Surveillez votre poids.
  • Privilégiez une alimentation équilibrée.
Lire l'article Ooreka
  • N'hésitez pas à vous reposer, car la spondylarthrite entraîne fréquemment une fatigue chronique :
    • veillez à respecter vos rythmes de sommeil ;
    • accordez-vous des pauses dans la journée ;
    • faites des siestes dès que vous en avez l'occasion.
Lire l'article Ooreka

Conciliez spondylarthrite et activité professionnelle

  • En cas de difficultés professionnelles, prenez contact avec votre médecin du travail.
  • Réfléchissez à un aménagement de vos horaires de travail : essayez, notamment, de commencer plus tard afin de prendre en compte la période matinale où vous êtes rouillé.
  • Aménagez votre poste de travail, en utilisant par exemple un clavier ergonomique ou une chaise de bureau avec dossier réglable et inclinable.

2. Prenez en charge la spondylarthrite en cas de poussée

L'évolution de la spondylarthrite ankylosante se fait par poussées inflammatoires. Ces périodes, parfois très handicapantes, nécessitent une attention particulière.

  • Reposez-vous :
    • En période douloureuse, mettez-vous au repos complet.
    • Ne forcez pas.
    • Cessez transitoirement vos activités sportives.
    • Un arrêt de travail est parfois nécessaire.
  • Faites de la physiothérapie :
    • Appliquez de la chaleur à l'aide d'une bouillotte sur les articulations douloureuses.
    • Faites de la balnéothérapie pour mobiliser vos articulations en douceur dans un bassin chauffé.
  • Utilisez les aides techniques : marchez avec une canne en cas de douleur fessière.
  • Bichonnez vos pieds :
    • Portez des talonnettes si vous souffrez de douleurs aux talons.
    • Privilégiez les chaussures souples à semelle amortissante.
    • Proscrivez les chaussures dont le talon dépasse 3 cm.
  • Prenez les anti-inflammatoires prescrits par votre médecin.
  • Faites-vous vacciner contre la grippe, notamment si votre SPA nécessite un traitement de fond qui comporte une biothérapie ou une chimiothérapie (méthotrexate, par exemple).

Matériel nécessaire pour le traitement de la spondylarthrite ankylosante

Imprimer
Chaise de bureau réglable en hauteur

Chaise de bureau réglable en hauteur

À partir de 50 €

Chaussures de sport

Chaussures de sport

130 €

Ces pros peuvent vous aider