Sommaire

 

L'arthrite du pied et de la cheville peut devenir extrêmement handicapante puisqu'elle gêne la marche.

L'arthrite peut concerner différentes articulations, en particulier :

L'arthrite du pied et de la cheville peut entraîner différents symptômes en fonction de la forme d'arthrite impliquée.

Symptômes au pied en cas de polyarthrite rhumatoïde (PR)

Le pied est impliqué dans 90 % des PR et il s'agit même d'un symptôme inaugural dans 25 % des cas.

Les déformations du pied et de la cheville peuvent être très importantes en cas de polyarthrite rhumatoïde (PR) :

  • hallux valgus (déviation du gros orteil vers le 2e) et quintus varus (déviation du 5e orteil vers le 4e),
  • avant-pied plat puis rond,
  • affaissement de la voûte plantaire associé à un valgus de l'arrière-pied,
  • luxation des métatarses,
  • orteils en marteau ou en griffe (flexion exagérée des orteils),
  • douleurs calcanéennes (talon) et astragaliennes (cheville),
  • douleurs tendineuses touchant le tendon d'Achille et le muscle tibial postérieur.
Lire l'article Ooreka

Spondylarthrite : d'autres signes cliniques

Dans la spondylarthrite ankylosante, l'atteinte du talon est fréquente et parfois même inaugurale.

On aura ainsi :

  • une inflammation du calcanéum (talon), la douleur métatarsienne étant plus rare,
  • une inflammation inter-phalangienne, très spécifique à ce type d'arthrites, elle peut toucher :
    • les phalanges distales (les plus éloignées),
    • l'ensemble articulaire métatarso-phalangien (MTP) et les autres articulations inter-phalangiennes : inter-phalangiennes proximale (IPP) et distale (IPD), « orteil en saucisse ».

60 % de symptômes au pied en cas d'arthrite psoriasique

Dans le rhumatisme psoriasique, l'atteinte du pied (l'arrière-pied surtout) concerne environ 60 % des cas.

L'ensemble du pied peut être touché par l'arthrite psoriasique, mais le talon et les orteils sont souvent les plus touchés.

Les symptômes :

  • une inflammation du calcanéum (talon),
  • une douleur inter-phalangienne très inflammatoire à l'extrémité de l'orteil (dans 8 à 16 % des cas),
  • un aspect « en lorgnette » (l'orteil est rétracté, mais redevient normal à la traction),
  • l'orteil de Bauer : infection de l'ongle associé à une arthrite de l'inter-phalangienne distale ou IPD,
  • un psoriasis au niveau de l'orteil associé lui aussi à une arthrite de l'IPD,
  • une atteinte métatarso-phalangienne mais elle est généralement tardive.

Maladie de la goutte : atteinte des pieds dans 90 % des cas

Dans la goutte, qui est la pathologie microcristalline la plus fréquente, on retrouve une atteinte des pieds dans plus de 90 % des cas.

Il s'agit d'un symptôme inaugural avec :

  • douleur du gros orteil dans 70 % des cas,
  • inflammation de l'articulation tibio-tarsienne (au niveau de la cheville) dans 12 % des cas,
  • atteinte des autres articulations du pied,
  • tendinites du tendon d'Achille (tendon calcanéen).
Lire l'article Ooreka

Ces pros peuvent vous aider