Sommaire

La périarthrite est un terme générique correspondant à une inflammation des structures entourant une articulation. Parmi ces structures on retrouvera les tendons, les muscles, et les bourses séreuses (capsules et culs de sacs emplis de liquide protégeant l’articulation). Cette inflammation peut toucher une ou plusieurs structures, et se traduit le plus souvent par une inflammation et une limitation des mouvements.

Le point dans notre article.

Périarthrite : une pathologie fréquente et douloureuse

Articulation de l’épaule : la plus souvent touchée

La périarthrite de l’épaule, aussi appelée périarthrite scapulo-humérale, décrit le plus souvent les pathologies liées à l’atteinte des tendons dits de la « coiffe des rotateurs ».

Elle peut correspondre à une ou plusieurs atteintes parmi les suivantes :

  • une bursite (atteinte de la bourse séreuse) ;
  • une capsulite (rétractile ou non), pouvant conduire à une épaule dite « gelée » ;
  • une rupture de coiffe des rotateurs ;
  • une ou des lésions des tendons ;
  • une calcification des tendons ;
  • une arthrose de l’épaule.

Autres périarthrites

Toutes les articulations du corps humain peuvent être touchées en théorie.

Cependant, certaines articulations souffrent plus fréquemment de périarthrite du fait de l’importance de la sollicitation. On pourra par exemple retrouver fréquemment des périarthrites de hanche, uni ou bilatérales.

Périarthrite : comment est fait le diagnostic ?

Le diagnostic sera fait par un médecin face à la symptomatologie douloureuse d’une articulation. Un examen clinique complet sera réalisé. N’hésitez pas à préciser au médecin :

  • les circonstances d’apparition de la douleur ;
  • les éléments soulageant la douleur ;
  • l’existence d’une activité professionnelle ou sportive spécifique ;
  • vos antécédents médicaux ou chirurgicaux ;
  • la prise éventuelle de médicaments et leurs effets.

Des examens radiologiques seront le plus souvent réalisés dans le cadre de la démarche diagnostique, par exemple :

  • des radiographies standards ;
  • des échographies articulaires ;
  • des scanners ou IRM de l’articulation.

Dans certains cas, des prélèvements sanguins pour analyse biologique pourront être prescrits afin de rechercher un autre diagnostic pouvant avoir une présentation similaire, ou encore une complication.

Quel traitement en cas de périarthrite ?

Le traitement d’une périarthrite sera décidé par le médecin, le plus souvent un rhumatologue en fonction de l’atteinte, de sa gravité, de la cause ou du nombre de lésion ainsi que de l’état du patient et du retentissement fonctionnel.

Les examens complémentaires, notamment radiologiques, pourront aider à orienter la prise en charge.

Dans tous les cas, un suivi au long cours et une surveillance de l’efficacité thérapeutique seront nécessaire. La réévaluation de l’efficacité des traitements utilisés pourra conduire à une escalade thérapeutique, la chirurgie étant le plus souvent la prise en charge de dernier recours.

Parmi les traitements pouvant être indiqués en cas de périarthrite, on pourra citer :

  • le repos de l’articulation en cause ;
  • le port d’une attelle ou d’une écharpe ;
  • les antalgiques et/ou anti-inflammatoires ;
  • la kinésithérapie, l’ostéopathie ;
  • les mesures locales ;
  • la chirurgie.

Tous ces traitements nécessitent une prise en charge médicale et un suivi approprié.

Ces pros peuvent vous aider