Sommaire

L'ostéomyélite correspond à une infection de l’os, par voie hématogène. Il existe deux voies de contamination osseuse : l'inoculation directe, via une plaie ou suite à une chirurgie, ou bien hématogène, par le sang.

Voyons ensemble tous les détails sur l'ostéomyélite, ses symptômes et son traitement dans la suite de notre article.

Ostéomyélite : quelques généralités

L'ostéomyélite est plutôt une maladie que l'on retrouve chez l'enfant :

  • L'ostéomyélite siège préférentiellement au niveau de la métaphyse des os longs du membre inférieur : le tibia et le fémur. 
  • Le germe peut pénétrer dans l'organisme via une plaie mal soignée, des soins dentaires ou un foyer infectieux autre. C'est en passant par le sang qu'il vient se loger dans l'os.
  • Les germes les plus fréquemment impliqués sont les suivants : Kingella kingae dans 67 % des cas, staphylococcus aureus, plus de 60 % des cas, streptocoques, bactéries gram négatives, bacille tuberculeux.

Aucun germe n’est identifié dans 10 à 15 % des cas.

Il existe des facteurs favorisant la survenue d'ostéomyélite : l'injection de corticoïdes dans une articulation siège d’arthrite inflammatoire ou de prothèse, l'immunodépression : alcoolisme, diabète, insuffisance rénale ou hépatique, hémodialyse, toxicomanie intraveineuse, polyarthrite rhumatoïde et rhumatisme inflammatoire, infection par le Virus de l'Immunodéficience Humaine, thérapeutique immunosuppressive, etc., la drépanocytose : ostéomyélite à salmonelle.

Les complications possibles d'une ostéomyélite se caractérisent par la constitution d'un abcès sous-périosté gagnant l'espace sous-cutané, +/- fistulisation à la peau et par la propagation de l'infection à l’articulation de proximité, réalisant une ostéoarthrite.

Symptômes de l'ostéomyélite

Toute douleur de membre ou boiterie associée à de la fièvre est une urgence médicale. Réagissez vite en cas de douleurs osseuses localisées, de signes inflammatoires locaux, de fièvre, d'altération de l’état général.

Le diagnostic d'une ostéomyélite nécessite la réalisation de quelques examens :

  • Une prise de sang : taux élevé de globules blancs et syndrome inflammatoire biologique.
  • Une biopsie osseuse (prélèvement osseux) : indispensable au diagnostic afin d'identifier le germe en cause par examen anatomo-pathologique et culture bactériologique.

Les examens d'imagerie comportent chacun un avantage de précision ou de précocité des signes radiologiques :

  • radiographie osseuse : anomalies de la structure osseuse ;
  • scintigraphie osseuse : hyperfixation intense ;
  • scanner osseux : visualisation des anomalies de la structure osseuse et des abcès des parties molles ;
  • IRM osseuse : signal inflammatoire de la médullaire osseuse (zone centrale) et abcès des parties molles.

Évolution et traitements de l'ostéomyélite 

Le pronostic de l'ostéomyélite dépend de la rapidité du diagnostic et de la précocité du traitement antibiotique efficace.

Le traitement antibiotique probabiliste est débuté après réalisation des prélèvements bactériologiques. Il est secondairement adapté au germe identifié.

Dans certains cas, une chirurgie de drainage est inévitable : abcès, présence d’un matériel orthopédique.

La guérison complète sans séquelle est possible grâce à une prise en charge optimum.

Le pronostic vital est rarement mis en jeu, seulement si l’infection n’est pas maîtrisée.

Les séquelles orthopédiques peuvent être de l'ordre de troubles de croissance chez l’enfant, de raccourcissement et/ou désaxation de membres. Un suivi spécialisé permettra alors de répondre au mieux au déficit.

Aussi dans la rubrique :

Symptômes & diagnostic

Sommaire

Ces pros peuvent vous aider